Champigny, 1870 : l’une des premières batailles menées par la IIIe République

Ecoutez le texteEcoutez le texte
 

Aux commandes de la bataille de Champigny : la toute jeune IIIe République, bien décidée à continuer le combat de Napoléon III contre la Prusse. Si la bataille annonce la défaite française, elle renforcera à terme le régime de la République dans le pays.


Le 4 septembre 1870, la IIIe République est proclamée par le député Léon Gambetta à Paris. Cet acte met fin au Second Empire instauré dix-huit ans plus tôt par Napoléon III. L’empereur, qui vient de capituler lors de la bataille de Sedan deux mois après avoir déclaré la guerre à la Prusse, est fait prisonnier en Allemagne. En capitulant, Napoléon III sacrifie son statut d’empereur, mais laisse à ses compatriotes le choix de continuer la guerre sans lui.

Cette option sera effectivement privilégiée par le gouvernement de Défense nationale mis en place par la nouvelle République. À sa tête, le général Trochu, gouverneur de Paris. Gambetta s’empare du portefeuille de l’Intérieur. Le changement de régime ne freine pas l’avancée de l’armée allemande : le 19 septembre 1870, Paris est encerclé marquant le début d’un siège de quatre mois.
 



Un événement majeur de l’histoire de Champigny... et de la République
Pour contrer l’encerclement allemand et mettre fin au siège, le général Trochu charge le général Ducrot d’organiser une sortie par l’Est. Cette tentative aboutira à la bataille de Champigny du 30 novembre au 2 décembre 1870. Elle fera 18 000 victimes, toutes armées confondues. Cette bataille a été l’un des événements majeurs de l’histoire de notre ville, mais elle compte également parmi les épreuves traumatiques ayant permis de fédérer les citoyens de la IIIe République.

 

 
 
150 ans de République
C’est à partir de 1870 que la République s’inscrit de manière pérenne comme le régime de l’État français. Le terme « République » sera retiré des textes officiels durant l’occupation allemande de 1940 à 1944, avant de réapparaître en 1946 avec la Constitution de la IVe République. La Ve République, toujours en vigueur aujourd’hui, est adoptée douze ans après, le 4 octobre 1958.


Par Sophie Cormeray

 

 

La bataille de Champigny